Agence de SEO local à Brest

Commerçants du Finistère : comment améliorer votre référencement local dès maintenant en 10 étapes.

Pour un acteur économique finistérien, le web marketing local est désormais incontournable pour développer ses ventes, Covid ou pas. Face aux grandes enseignes, les commerces et entreprises locales doivent réagir pour être visibles dans un paysage commercial toujours plus chargé, toujours plus disputé. Comment se faire une place ? 10 réponses… 10 points clés.

Plan de l’article.

Intro : Les enjeux de la visibilité locale

1 – Créer un compte Google My Business

2 – Profitez des annuaires commerciaux en ligne

3 – Soignez vos “citations locales”

4 – Optimiser votre site web pour la recherche vocale

5 – Optimisez votre site web pour le mobile

6 -Racontez des histoires locales : créez du contenu basé sur des informations ou des événements locaux

7 – Aiguiser les mots-clés locaux

8 -Utilisez les pages de localisation ou une page « À propos de nous » spécifique à la localisation

9 – Créer une page web dédiée pour chaque produit/service que vous offrez

10 – Pensez aux backlinks (liens retour)

(Temps de lecture : 7 mn)

Référencement local, définition.

Le référencement local consiste à être visible sur la toile quand un internaute présent sur votre zone de chalandise recherche un service ou un produit que vous vendez.

Le principal est d’apparaître quand l’internaute fait ses recherches autour de son domicile, de sa voiture ou de son emplacement actuel : en éxagérant, on peut même dire qu’importe si c’est dans les SERP* ou dans la pack local. Le principal est d’être vu.

Les grandes enseignes et les marques nationales ont des moyens et des ressources pour figurer en haut du tableau (positionnées en haut des résultats Google). Mais vous avez pour vous la force de votre réalité locale, votre point de vente, vos clients fidèles, votre énergie, votre univers. 

En 3 semaines ou en 3 mois, vous pouvez changer les choses, exploser votre visibilité et créer beaucoup plus de trafic sur votre point de vente. 

Voici comment faire. 

Les enjeux et le contexte local.

Être visible localement est essentiel pour les commerces et petites entreprises qui opèrent à un niveau régional ou départemental, par opposition au niveau national. Alors que le référencement national se concentre davantage sur le classement dans les recherches à travers la France, le référencement local donne la priorité à une apparition sur les SERP* dans un endroit spécifique, sur une zone de chalandise ciblée. Cette stratégie repose sur la visibilité de votre marque, de vos produits et de vos services auprès de prospects et de clients locaux.

Vos concurrents, qu’ils soient commerçants locaux, franchisés ou agences intégrées de chaînes nationales et internationales occupent le paysage web commercial et trustent les plus belles places dans Google pour notre département du Finistère. 

Les grandes enseignes ont beaucoup de ressources. Assez pour s’offrir les annonces Ads du haut de page (mais au poids* relativement bien plus faible). Assez pour assurer une présence efficace sur les recherches des internautes.  Mais rien n’est joué!

Optimiser son référencement local, c’est gratuit… en budget, pas en temps.

Avec de l’astuce, un peu d’entêtement et quelques outils web, les commerçant.e.s locaux peuvent aussi créer du trafic sur leurs points de vente et du passage en caisse… Donc, votre réussite en SEO local peut en effet être gratuite, par contre, si vous ne faites pas appel à un consultant SEO, c’est vous qui y passerez du temps.

L’optimisation de votre référencement local signifie plus de trafic, plus de prospects, plus de conversions sur le site web et surtout plus de passage en caisse dans votre magasin, car c’est la stratégie la plus pertinente pour votre base de clients locaux. 

Considérez cette stratégie ciblée comme un moyen de vous aider à concurrencer plus efficacement les grandes marques. En vous concentrant sur des actions de référencement locales spécifiques, vous pouvez neutraliser les services marketing des grandes enseignes qui optimisent régulièrement leurs mots clés et s’appuient sur la reconnaissance de la marque, plutôt que sur des propositions de valeur, pour attirer du trafic.

L’enjeu ? Votre visibilité.

Les moyens de réussir ? Vous ! Votre valeur ajoutée locale.

*Le poids du CTR Click through rate ou taux de clic : les annonces Ads sur Google ne représentent que % des clics. Retrouvez toutes les sources de l’article en bas de page.

*SERP : search engine result pages (pages de résultat des moteurs de recherches -surtout Google.

1 – Créer un compte Google My Business.

C’est essentiel et s’il n’y avait qu’un outil du référencement local à choisir ce serait celui-là. 

Créez un profil Google my business et optimisez-le. 

L’optimisation de profil d’entreprise est (selon mon modeste avis), le moyen le plus efficace de vous positionner plus haut sur les résultats locaux de Google Search. 

Coup double : vous êtes visible sur Google my business + recherche Google.

Si vous optimisez votre profil local, non seulement vous progresserez dans les résultats au sein de Google my business et Google Maps, mais votre profil local sera aussi visible dans les résultats des SERP.

Pour pouvoir accéder à votre profil d’entreprise afin d’effectuer ces optimisations, vous devez disposer d’un profil Google My Business associé à votre compte Google. Vous devez donc commencer par obtenir une adresse email Gmail.

Bichonner l’interface Google my business.

Une fois votre compte Google My Business créé, et que vous aurez fourni tous les renseignements demandés dans le tableau de bord de votre pack local, toutes ces informations seront ajoutées à votre profil d’entreprise. Votre entreprise apparaîtra désormais dans les résultats locaux des recherches de Google, dans la section de haut de page réservée aux fiches Google My Business.

Valider la propriété de votre fiche.

Pour optimiser votre profil d’entreprise, vous devez d’abord valider la propriété de l’entreprise, ce qui peut prendre quelque temps. Google en effet vous annonce que vous allez recevoir sous 5 jours ouvrés votre numéro confidentiel d’ouverture de compte, mais en réalité il faut plutôt compter sur 3 à 5 semaines de délai (5 avec  le Covid 19).

Ensuite, fournir des informations précises et actualisées :

Choisissez une catégorie ou une thématique en lien direct avec votre activité (faites-le avec soin). Poursuivez en définissant votre zone d’action : attention ici… Votre entreprise est un opérateur local : il faut bien circonscrire votre zone de chalandise.

Puis, renseignez les autres rubriques de votre profil Google my business :

  • Posts
  • Infos
  • Statistiques
  • Avis
  • Messages
  • Photos
  • Produits
  • Services
  • Site Web
  • Utilisateurs

Téléchargez votre logo, indiquez vos heures d’ouverture, les modes de paiement que vous acceptez, le produit ou le service que vous vendez, et de nombreuses images.

Encourager les avis clients, ils sont essentiels. 

Obtenir de vos clients des commentaires positifs sur votre entreprise permet d’optimiser votre présence sur Google My Business; mais pas seulement : cela encourage également un plus grand nombre de clients locaux à acheter chez vous. L’enquête 2017 de BrightLocal sur les avis des consommateurs locaux révèle que 85 % des clients croient autant aux avis en ligne qu’aux recommandations personnelles. Du reste, on se rend compte en parcourant les avis qu’ils sont en définitive très proche de la réalité d’une réelle “expérience consommateur”. Les avis sont donc des influenceurs très puissants…

Commencez par vous noter : 5 étoiles ! Et n’hésitez surtout pas à demander à vos proches de le faire aussi. Au moins pour commencer, votre profil sera accompagné des 5 étoiles et sera plus visible.

Répondre sincèrement aux commentaires de vos clients.

À tous les commentaires et avis. Même ceux qui ne vous font pas plaisir. Si vous avez un mauvais avis, c’est que votre client n’a pas été satisfait. Il vous le dit, la plupart du temps en détaillant son expérience, ce qui vous permet de vous en expliquer, ou de le discréditer si c’est un faux avis. 

Dites-vous bien que les visiteurs de votre profil Google my business aiment lire les avis ET vos réponses, et que c’est comme ça qu’ils se font une opinion sur vous.

Mon point de vue à ce sujet est que vous avez une stratégie commerciale et qu’il faut l’assumer. Au moins vous ne trompez pas vos futurs clients : votre promesse est claire. Maintenant, ce n’est pas toujours facile d’assumer…

Par exemple -vous êtes restaurateur ou restauratrice à Brest- on vous reproche que vos desserts ne soient pas faits “maison”… Un axe de réponse est que, oui, c’est vrai en partie, et vous citez un ou deux desserts qui sont faits maison. Et vous ajoutez que nous ne sommes pas pâtissiers, et nous achetons nos pâtisseries à l’extérieur. Enfin, il vous serait impossible de proposer une formule entrée + plat + dessert de cette qualité à ce prix là, si vous deviez faire ce dessert maison. Proposez à votre internaute de lui offrir le café la prochaine fois qu’il viendra chez vous ! Ces arguments naturels et de bonne foi seront lus par les visiteurs, soyez-en sûr.

Objectif avis 5 étoiles.

Voici quelques conseils pour encourager les clients à laisser des commentaires 5 étoiles:

  • Demandez un avis en personne après une vente dont vous savez que le client ou la cliente est satisfait.e.
  • Envoyez un courriel ou un texto après l’achat pour demander aux clients d’écrire un commentaire (mais seulement après avoir réalisé une enquête pour vous assurer que ces clients sont satisfaits)
  • Ayez à disposition un stock de cartes de visite avec la mention “Vous êtes satisfait.e ? Donnez-nous 5 étoiles” (ou une accroche de ce type) que vous remettrez aux clients visiblement satisfaits.
  • Répondez aux commentaires en professionnel.le que vous êtes : remerciez et excusez-vous si vous êtes responsable d’une mauvaise prestation et répondez aux plaintes de façon honnête.

Faites le lien vers votre site web.

Ensuite, encouragez vos clients à examiner votre entreprise en ligne, un lien pointe vers votre site internet depuis votre fiche Google my business. Si vous n’avez pas de site web, votre pack local peut vous servir d’interface et puis il vous permet en plus d’avoir un site Google gratuit. Profitez-en.

Déployer votre offre : 

  • offre spéciale valable pendant un certain délai
  • évènement
  • nouveauté
  • produit

Avec Google my business, vous disposez d’un blog, profitez-en : publiez votre actualité commerciale et professionnelle.

Publier des messages (des “posts” : des annonces de produits, des événements et des offres spéciales). Ces posts ont une durée de vie courte. Evidemment, cela permet à Google d’avoir un moyen de pression pour vous inciter à publier plus fréquemment. Pourquoi ? 

  1. D’une part parce que ça marche : Google my business fonctionne, donc vous aurez un retour positif de vos actions et cela vous poussera peut-être à augmenter votre présence en achetant de la publicité Google my business pour laquelle vous disposez la plupart du temps d’un avoir publicitaire.
  2. D’autre part, plus vous renseignez votre profil, plus vous l’enrichissez, plus les informations sont pertinentes et apportent un réel service aux internautes. C’est d’abord ce que veut Google au plan stratégique, de façon à continuer de vendre ses emplacements publicitaires. 
  3. C’est d’ailleur pourquoi les algorithmes de Google my business vous placeront d’autant plus en tête des réponses qu’ils connaîtront bien votre activité… d’où l’intérêt de publier sur votre entreprise…

Rédigez vos posts sur traitement de texte, sauvegardez et classez-les. Puis valorisez-les : ré utilisez-les sur vos autres réseaux sociaux, faites-en des articles de blog.

Avant d’en venir aux 5 points-clés de l’optimisation du référencement local de votre site web, il me semble important de valider 2 méthodes, ou 2 routines si vous préférez, qui vont donner les bons signaux à Google et améliorer votre visibilité locale. Les deux aspects sont liés.

2 – Profiter des annuaires commerciaux en ligne

Attention ! Choisissez les bons annuaires locaux… Ignorez les sollicitations des compilateurs de liens (les “fermes de liens” gratuites ou payantes sont désapprouvées par Google). 

Les Pages jaunes.

Yelp.

Trip Advisor.

Bing Places for Business.  (Bing est le moteur de recherches de Microsoft et Microsoft a toujours eu pour stratégie de copier les meilleurs. Ici, il a copié Google my business).

Référencement local Yahoo

Facebook

Foursquare

MapQuest 

YellowPages

Voici quelques conseils pour sélectionner vos annuaires en ligne, en plus de ceux cités plus haut.

  • Privilégiez les annuaires français et locaux / régionaux s’ils sont de bonne facture (à adapter selon votre marché, bien sûr) sérieux qui ont :
    •    de l’ancienneté
    •    du trafic (au moins un peu)
  • Choisissez une catégorie ou une thématique en lien direct avec votre activité professionnelle (comme sur votre fiche Google my business). Pour résumer, n’ajoutez pas votre site web dans la thématique “Restaurants” si vous tenez un camping. L’annuaire doit être à validation manuelle : remplissez vous-même tous les champs.
  • Le lien présent dans votre fiche doit être en « DoFollow » (le lien hypertexte est suivi par le GoogleBot). Un lien est Dofollow sauf quand l’attribut « Nofollow » est explicitement indiqué.
  • L’annuaire ne doit pas exiger un lien retour.
  • L’annuaire doit être indexé dans le moteur de recherches Google (la commande site:urlannuaire.xx retourne les pages indexées dans Google pour ce site ). 

 3 – Soigner les “citations locales”.

Le concept de citation locale.

On appelle une “citation locale” ou “mention locale” toute mention en ligne du nom, de l’adresse et du numéro de téléphone (NAT) de votre entreprise : à chaque fois que le NAT de votre entreprise est cité quelque part sur internet, par exemple sur un annuaire local, avec ou sans lien pointant vers votre site web, il s’agit d’une citation.

IMPORTANT. Les citations sont prises en compte par les moteurs de recherches comme Google pour valider ou infirmer les informations dont ils disposent sur votre entreprise.

Les NAT : Nom. Adresse. Téléphone : identifiant unique de votre entreprise sur le web.

>>Pour être formellement reconnues comme représentant votre entreprise, toutes les citations doivent être rigoureusement exactes : à la virgule, à l’espace, à la lettre capitale près…

Comme toute personne morale de droit privé, votre entreprise possède un nom, une adresse postale, un numéro de téléphone : ces nom, adresse et téléphone (n’oublions pas le mail) forment le NAT. Comme pour un état civil, le NAT est unique et représente l’implantation locale de l’entreprise. Il faut le prendre comme identifiant unique de votre entreprise sur internet. À ce titre, c’est important de l’intégrer dans votre stratégie de visibilité locale.

Votre entreprise est déclarée sous un nom, avec une adresse et des coordonnées : respectez ces coordonnées qui la décrivent de manière unique, à la virgule près, sur tous vos documents commerciaux, marketing, de travail … Ainsi vous contrôlerez la diffusion de vos mentions locales sur tous les annuaires professionnels comme les CCI, CMA, Registre du commerce, etc.

4 – Optimiser votre site web pour la recherche vocale.

La recherche vocale se développe rapidement et va devenir encore plus importante dans les années à venir : en France, plus de la moitié des connexions internet sont effectuées depuis un mobile et désormais, les assistants vocaux ont une place sur nos bureaux (ou dans nos salons) : Apple équipe tous ses iPhone de son assistant vocal, Siri. Sur android, l’Assistant Google est disponible en France depuis l’été 2017. En 2015, aux Etats-Unis, Amazon a lancé son enceinte connectée Amazon Echo, avec le service vocal Alexa, Samsung propose Bixby, Orange Djingo, et Microsoft intègre Cortana sur Windows

Notre manière de poser une question, de faire une recherche, n’est pas du tout la même depuis un ordinateur de bureau et depuis un smartphone. Pourquoi ?

Parce que c’est beaucoup plus facile de parler que d’écrire! Avec la recherche vocale, celui ou celle qui recherche emploie simplement plus de mots, le champ sémantique utilisé est plus vaste, les mots de liaison plus nombreux : les intentions de recherches sont plus nuancées et les SERP, les pages de résultats, sont différentes.

En fait, vos futurs clients utilisent davantage de mots-clés à longue traîne (long tail, voir ici ) pour une recherche vocale que lors d’une requête écrite. C’est pourquoi vous devez ajuster le référencement de votre contenu pour qu’il corresponde au ton plus conversationnel de l’internaute. La forme active et interrogative peut être une solution, du genre : “Comment améliorer votre référencement local dès maintenant ?”

Surtout qu’en matière de recherche vocale, on peut légitimement penser que l’enjeu de la recherche est immédiat, ou du moins pressé : en effet, quand fait-on des recherches vocales locales ? Quand on a faim, quand on a soif, quand on veut trouver un magasin, un prestataire de service. Ici et maintenant. (Hic et nunc, en latin, pour faire genre wink)

5 – Optimiser votre site web pour le mobile

Les visites de sites web par mobile sont passées de 57 % en 2016 à 63 % en 2017, et les visites de sites web par ordinateur de bureau sont passées de 43 % en 2016 à seulement 37 % en 2017. En 2020, 75 % des Français sont des mobinautes. et 88% des mobinautes utilisent l’Internet mobile tous les jours. Voir les chiffres ici.

Conséquence ? C’est surtout l’utilisation du mobile qui favorise le passage en caisse.

Création de trafic sur votre point de vente local.

De plus, 75 % de toutes les recherches mobiles qui présentent une intention locale produisent des visites en magasin, hors ligne, dans les 24 heures. Ce qui est énorme!

Ça confirme que vous devez optimiser votre site web pour le mobile afin de devenir un acteur du référencement local.

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Veillez à ce que votre site web se charge rapidement (pas plus de trois secondes)
  • Utilisez des polices de caractères plus grandes et plus faciles à lire
  • Utilisez les images avec parcimonie, elles sont plus lourdes
  • Travaillez l’ergonomie de votre site web
  • Utilisez le format AMP pour accélérer le chargement de vos pages web sur mobile

6 – Raconter des histoires locales : créer du contenu basé sur des informations ou des événements locaux.

Vous avez tous les médias à votre disposition pour raconter vos histoires locales : Google my business, votre site web, un blog, Facebook, YouTube, etc. 

Privilégiez des rédactions aérées, classées par paragraphes avec des titres, sous titres (chapô) et intertitres. Respectez la hiérarchie des titres H1, H2, H3, Google comprendra mieux le sens de votre article.

Glissez quelques photos originales prises par vos soins : elles illustreront vos propos et donneront un caractère véridique et naturel à votre rédaction (surtout si elles ne sont pas “pros”. Eh oui…). Cependant, elles doivent être claires et valorisantes.

Il n’y a rien de tel qu’un contenu naturel qui parle de vous, de votre savoir-faire, de ce que vous aimez faire, savez réaliser, de vos produits & services pour attirer l’attention de vos clients locaux.

Voici quelques stratégies :

  • Privilégier le vrai et le naturel : restez simple, dites la vérité et assumez-là. (vous pouvez enjoliver un peu, parce qu’on est dans le domaine du marketing, mais n’ayez pas la main lourde), 
  • Rédiger des articles de blog autour d’actualités, d’activités ou d’événements locaux (citez les lieux-dits, villes et villages, noms de quartiers, rues, …).
  • Créez des courtes vidéos, même si vous n’êtes pas pros…Ce n’est pas grave, vos visiteurs savent que vous n’êtes pas cinéaste, mais commerçant : privilégiez des prises de vues qui mettent en valeur le contexte de votre commerce (rue commerçante), votre commerce et vos produits.
  • Si votre zone de chalandise couvre plusieurs villes ou bassins économiques, veillez à mettre en place sur votre site web des pages spécifiques aux plus importantes d’entre elles, avec un contenu local de haute qualité.

7 – Aiguiser les mots-clés locaux

Dans votre rédaction, choisissez des mots-clés pertinents pour les clients locaux. C’est logique, n’est-ce pas ?

Outils SEO pour trouver des mots-clés.

Vous pouvez utiliser le planificateur de mots-clés de Google, ainsi que d’autres outils SEO comme Ubersuggest,  Spyfu (spy for you) , ou encore Keyword Tool, ou WordStream 

Mais surtout, après avoir regardé ce que font vos concurrents pour vous inspirer, partez de votre expérience personnelle, irremplaçable : vous savez que vos segments de ciblages clients ne recherchent pas tous la même chose, chaque segment (chaque persona) à ses propres besoins, donc ses propres manières de rechercher avec ses mots-clés. 

Incluez également dans votre contenu des mentions de points de repère et de points connus spécifiques à la région. Par exemple, si votre restaurant local propose ses services dans le centre-ville de Brest, mentionnez sur votre site « dîner près du pont de Recouvrance” ou « …nos tables situées à quelques pas du Pont de Recouvrance”.

 8 – Utiliser les pages de localisation ou une page « À propos de nous » spécifique à la localisation.

Les pages de localisation de votre point de vente sont indispensables. 

Si votre entreprise possède plus d’un site local dans une région, vous devez présenter autant de pages locales que de commerces locaux ou agences locales. Ces pages doivent contenir au minimum les éléments suivants :

  • Nom, adresse et numéro de téléphone cliquable, e-mail
  • Les horaires d’ouverture du magasin
  • Disponibilité du parking ou des moyens de se garer à proximité
  • Les lignes et arrêts de bus, tramway et transports en commun qui desservent votre commerce
  • Des descriptions individualisées, témoignages, promotions
  • Un profil Google Maps attaché à chaque page de localisation

Faites attention lorsque vous avez plusieurs emplacements, car vous devez créer un contenu unique pour chaque page : surtout pas de copier-coller de votre rédactionnel, Google pénalise ce “contenu dupliqué”.

9 – Créer une page web dédiée pour chaque produit/service que vous offrez

Vous pouvez regrouper tous vos produits ou services sur une seule grande page, c’est ce qu’on nomme les “pages piliers”, par exemple votre page d’accueil, mais en dehors de cette page de regroupement, respectez la règle du « mono sujet » :  un sujet par page, une page par sujet.

Pourquoi ?

Ce qui est mélangé est moins visible. Les IA des moteurs de recherches sont certes puissantes et peuvent deviner ce qui est peu clair, mais en leur donnant les moyens de bien comprendre le contenu de vos pages, vous leur permettrez de bien les classer dans les pages de résultats, les SERP !

Et bien sûr, dans chaque page de produit ou service (par catégorie), insérez des mentions locales et noms propres locaux (Ville, lieu-dit, quartier, rue, monument…).

Les pages piliers feront le lien entre toutes ces pages.

10 – Soigner les backlinks (liens retour).

Les backlinks sont les liens hypertextes qui émanent d’autres sites internet et qui pointent vers le vôtre. C’est un gage de qualité de votre site web parce qu’aux “yeux” du moteur de recherches, il semble jouir d’une notoriété et Google privilégie la qualité. Plus vous aurez de liens entrants vers votre site internet, mieux celui-ci sera référencé…

Donc, si la presse locale, vos partenaires, fournisseurs, des blogueurs, veulent évoquer votre commerce local, demandez-leur des backlinks (surtout sans attribut “nofollow”).

Attention, ne cédez pas à la tentation de faire pointer, en contrepartie, des liens vers les sites de celles et ceux qui parlent de vous : vous êtes commerçant.e, pas blogueur ou blogueuse. Les liens réciproques ne servent à rien, ils sont détectés par les moteurs de recherches et leur force de notoriété est désactivée.

Conclusion sur votre effort de référencement local.

Ces 10 points clés du référencement local sont aussi importants que l’attractivité de votre vitrine ou la bonne tenue de votre commerce! C’est ce qui va créer du trafic sur votre point de vente local depuis toute votre zone de chalandise, 7 jours sur 7, 24h sur 24…

Vous le comprenez, cela demande du travail. Mais vous le ferez peu à peu, en privilégiant les points les plus importants : Google my business d’abord, que vous ferez vivre un peu à la manière d’un blog, puis tous les points clés relatifs à votre site web.

Si vous n’avez pas le temps ou les compétences, faites-moi signe!

En mettant en œuvre ces 10 points d’action, vous vous assurerez que votre entreprise ne se contente pas de tirer profit des recherches locales lucratives, mais qu’elle dispose également d’une base solide lorsque de nouvelles fonctionnalités de référencement seront introduites.